Sélectionner une page

Pendant plusieurs mois, j’ai effectué des recherches et demandé conseil à des personnes sur comment devenir Freelance.
J’ai bien été aiguillé et je vis aujourd’hui de mon activité entant qu’indépendant.

J’ai synthétisé dans cette partie les conseils les plus importants que j’aurais aimé avoir si j’avais à tout recommencer.

1. L’état d’esprit pour devenir Freelance

Adressez vous à des personnes qui s’y connaissent

Par exemple vos collègues vont tout le temps vous donner des préjugés sur les indépendant :

  • il faut énormément d’expérience
  • c’est une situation précaire
  • ça va être dur

…mais il n’est même pas indépendant lui même alors comment peut-il savoir que ce qu’il dit est vrai ? Les meilleurs témoignages viennent de ceux qui ont vécu l’expérience, pas de ceux qui ont entendu parler de telle ou telle histoire.

Demandez donc conseils aux gens qui sont déjà devenu freelance et qui aiment leur travail plutôt qu’à des gens qui ne le sont pas.

Cessez de vous demander si vous allez réussir ou non à devenir freelance

comment devenir freelance?
Basez vous plutôt sur des faits et chiffres réels.

Est-ce que aujourd’hui il existe des freelance dans votre domaine d’expertise ? Si oui quel est leur TJM ? Ont ils des difficultés à trouver des missions ? Comment faire comme eux ?

Renseignez-vous sur comment devenir freelance plutôt que de vous demander sans cesse si vous allez y arriver ou non.

Trouvez votre rythme

Pour quel type de freelance êtes-vous fait ? préférez-vous les missions longues ou les missions courtes ? Voulez-vous travailler chez un client ou bien de partout dans le monde ?

Il existe plusieurs types de freelance et vous devez devenir celui qui vous correspond le mieux.

Pour commencer et partir sur une trésorerie solide, je vous recommande de trouver une mission chez un grand compte, réalisée dans ses locaux.

Entraînez vous

Améliorez votre communication, c’est essentiel pour parler aux clients. Entrainez vous aux entretiens: mettez en avant des points cohérents dans vos expériences et des traits de caractère en rapport à la mission que vous souhaitez faire.

Récompensez vous.

Si par exemple vous avez réussi un entretien client où que vous avez trouvé mission sur Malt, laissez retomber la pression.

Sortez ! allez voir vos amis, votre famille ou votre copine. Ne pensez plus au travail jusqu’au jour J où vous allez commencer à travailler.

Souvent faire le vide dans son esprit permet de mieux travailler et d’accueillir tout le savoir. Votre cerveau va agir comme une éponge et vous travaillerez ensuite plus efficacement et plus rapidement. Vous serez plus rapidement opérationnel sur la mission

Soyez vous-même

Inutile de vous vendre comme ultra expert ou gourou de l’informatique alors que vous sortez d’école. L’expérience vient naturellement avec les différents projets que vous réaliserez.

Soyez honnête avec vous même quitte à embellir intelligemment votre expérience.

2. Comment se lancer et surmonter ses peurs ?

Quand on est salarié on se méfie souvent de l’idée d’entrepreneur, on ne sait pas quelles sont les compétences a développer. En effet, nombreux sont les développeurs salariés que j’ai croisé qui avaient tout simplement peur de passer Freelance. Donc on repousse à demain, et on s’invente des excuses pour ne jamais le faire.

Le solution est de vraiment ne plus se poser trop de questions. Si on se pose trop de questions, on ne fera rien et c’est valable aussi dans d’autres domaines.

Voici une statistique : par an 554 000 entreprises se créent en France. Vous pensez vraiment que personne ne crée d’entreprise autour de vous ?

Peu importe votre excuse, des dizaines voir des centaines de personnes ont le même problème que vous et se sont quand même lancées, regardez sur Google.

Maintenant réfléchissez à une chose :

Quelle serait la pire des choses qui pourrait vous arriver si vous échouez ?

La plus part du temps ce sera une perte financière, mais si vous limitez vos risques en sachant dès le départ dans quelle direction aller, vous aurez beaucoup moins de risques de perdre quoi que ce soit.

Deuxième question :

Que se passera t il si vous ne faites rien ?

La pire des choses c’est que votre vie va rester telle qu’elle est aujourd’hui. Si vous êtes entrain de lire cet article c’est que vous voulez que votre situation change. Vous continuerez de voguer d’entreprise en entreprise, ou de prendre la poussière dans votre entreprise actuelle.

En effet, le CDI est certainement le statut le plus commun dans votre entourage, mais est-it forcément le meilleur ? La réponse est évidemment non.

Comment surpasser la peur de passer Freelance ?

  • Demandez des conseils a un entrepreneur expérimenté, ne demandez pas a votre famille ou a vos amis si ils ne sont pas entrepreneurs eux mêmes.
  • Lancez vous avec un minimum d’argent. Moins vous mettrez d’argent en jeu, moins vous serez stressé et plus vous deviendrez freelance sereinement.
  • Lancez vous avec une expertise sur un sujet : n’essayez pas de devenir freelance tout en vous reconvertissant, c’est très difficile. Il vous faut un minimum de savoir pour vous vendre et réussir à trouver un client.
  • Respectez les étapes suivantes :
    • Il faut vous former pour ne pas partir dans tout les sens, oublier ou griller des étapes, s’adresser aux bonnes personnes. Livres, sites, blogs ebook… peu importe, mais ne foncez pas tête baissée.
    • Mettez une stratégie en place.
    • Passez à l’action !
  • Comprenez bien pourquoi vous voulez devenir freelance ?
    • Juste pour l’argent ? non.
    • Car c’est votre mission de vie ? oui. Il faut que l’image que vous véhiculez soit positive et que vos clients aiment travailler avec vous. Que vous leur apportiez une vraie valeur ajoutée.
  • Entourez vous de personnes qui croient en vous. Ignorez les gens qui vous tirent vers le bas.
  • N’arrêtez jamais de vous former sur les technologies. Nombreuses sont les personnes qui stagnent sur une vieille technologie depuis plus de 10 ans et s’ennuient à leur travail.

3. Les 3 pièges quand on veut devenir freelance

Je vais maintenant vous parler des 3 erreurs que j’ai fait en me lançant en tant que freelance. Vous allez faire des erreurs, et vous en avez certainement déjà fait. Alors si vous souhaitez économiser un maximum de temps et d’argent, évitez ces 3 erreurs. Vous gagnerez énormément de temps lors votre lancement en freelance.

Trop attendre : le temps peut être un ennemi

Tout d’abord la première erreur est que je pensais qu’il fallait être prêt pour me lancer freelance c’est-à-dire qu’il fallait avoir beaucoup d’expérience. Cependant ça s’est avéré complètement faux. Les entretiens que j’ai réussi au bout de 3 ans d’expérience auraient très bien pu être réussi au bout de 2 ans d’expérience. Il suffit juste de se préparer. 

Une première expérience d’1 an et demi voire 1 an d’expérience suffit pour se lancer en tant qu’indépendant. Ce que recherchent les clients, ce sont des personnes qui sont confirmés dans leur domaine. Si vous avez sur le papier un an et demi d’expérience, mais que vous maîtrisez votre sujet et que vous pouvez le montrer, ça devrait passer comme une lettre à la poste.

Se sous-évaluer : Une pente difficile à remonter

Deuxième erreur ça a été de m’annoncer a un TJM trop bas par rapport à ce que je valais sur le marché. En fait il faut se dire qu’à partir du moment où vous donnez votre TJM à une entreprise, vous ne pouvez plus l’augmenter. Vous avez intérêt à donner un TJM trop haut et le baisser par la suite plutôt que l’inverse. Ce sera impossible. Heureusement sur mes technologies la demande est forte. Je n’ai donc pas eu de problème à trouver une mission en revalorisation mon tarif.

Vous positionner à un tarif trop bas ne fera que dévaluer la valeur de votre travail aux yeux du recruteur. Vous positionner à un tarif trop haut ne fera que réduire vos chances de trouver un projet en adéquation avec votre degré d’expertise.

Un conseil que j’aurais donc à vous donner serait de tâter le terrain. Annoncez des TJM élevés au début, et réduisez les au fil du temps.

Ne pas s’entraîner

Troisième erreur ça a été de ne pas prendre au sérieux les entretiens et de ne pas prendre de note pour me préparer par la suite.
J’ai passé des d’entretien pendant environ 3 semaines avant de trouver et de réussir. Ça aurait été beaucoup plus rapide si j’avais travaillé et révisé avant chaque entretien.

Même si ça peut paraître évident, les entretiens se préparent. C’est valable quand vous cherchez un nouveau poste en CDI mais encore plus lorsque vous êtes Freelance. En effet votre motivation et votre expérience vont être fortement évaluées par le client. Il sait que vous pourriez quitter le projet à tout moment puisque vous êtes freelance. Il veut donc miser sur le bon cheval et ne pas regretter son choix.

4. Mon plan d’action en 3 étapes pour devenir Freelance

Débarrassez-vous des préjugés : en en ayant le bon état d’esprit et en connaissant les pièges à éviter, devenir freelance devient un jeu d’enfant.

Vous êtes certainement prestataire en SS2I ou salarié chez un client, et vous en avez marre qu’on vous dise à chaque fois sur quel projet aller. Vous avez envie de plus de liberté, vous voulez choisir vous-même vos missions et en plus vous voulez augmenter votre salaire.

Parfait : je vais vous donner les étapes qui vous permettent de le faire le plus simplement possible.

a. Assurez vous de la demande

Premièrement il faut vous assurer qu’il y a une demande sur la technologie sur laquelle vous développez ou sur laquelle vous avez une expertise.

Pour cela vous allez aller sur des sites spécialisés en recrutement de freelance et vous allez mettre votre annonce et voir si ça mord.

Si vous avez des réponses positives alors vous pourrez devenir freelance, sinon ce n’est pas la peine de continuer. Soit ce n’est pas le bon moment, soit il faut revoir votre CV. Pensez bien à indiquer votre expérience pour ne pas avoir de mauvaises surprises.

b. Démissionnez

Deuxièmement vous allez démissionner, il faut quitter votre emploi actuel.

Oui ça peut paraître bizarre de quitter votre job avant même d’avoir d’en avoir trouvé un autre mais c’est tout à fait normal car comme vous vous êtes assuré de la demande, vous trouverez une mission seulement quelques semaines avant la fin de votre préavis .
Vous n’allez pas vous faire recruter sur profil dans une SS2I quelconque et vous laisser balader où bon leur semble.

c. Créez votre entreprise et trouvez votre client

Troisièmement vous allez créer votre entreprise avec un organisme (comptables, société type legalstart, etc…) et vous inscrire à une mutuelle.
Je vous recommande de faire une auto-entreprise ou alors une EURL pour commencer.
Lorsque vous commencerez à avoir des chiffres d’affaires plus important vous pourrez envisager de faire une SASU.

En parallèle vous devez bien sûr chercher une mission mais vous vous rendrez vite compte que ce n’est pas possible de trouver une mission en freelance à 3 mois de la fin de votre préavis. En général les besoins sont asap ou a deux trois semaines maximum.
J’ai personnellement trouvé ma première mission freelance 3 semaines avant la fin de mon préavis de 3 mois

Ces trois étapes m’ont permis de décrocher ma première mission freelance. J’ai dû passer pas mal d’entretiens afin de m’entraîner mais tout s’est relativement bien passé et je suis maintenant sûr d’avoir doublé ma rémunération ainsi qu’un libre choix dans mes missions.

Ce qu’il faut retenir

Tout ce dont vous avez besoin c’est de déléguer les tâches ingrates a des autres entreprises qui vont travailler pour vous

Ces entreprises se sont les comptables et la mutuelle : vous allez les payer mensuellement pour qu’ils réalisent pour vous toute la partie administrative que vous n’avez pas envie de faire. Vous voulez vous concentrer exactement sur ce qui vous intéresse, c’est-à-dire le développement. Vous n’avez pas envie de passer votre temps libre à rédiger de la paperasse par exemple.

Donc le mieux est de choisir un cabinet de comptable ainsi qu’une mutuelle spécialisés dans la freelance et qu’ils travaillent pour vous. Le reste va se faire tout seul.

Le guide pour devenir Freelance

Doubler votre salaire, voyager et... être votre propre boss ?

Le guide pour devenir Freelance

Doubler votre salaire, voyager et... être votre propre boss ?

Les 11 avantages que ne connaissent pas les développeurs en CDI

RAPIDEMENT ET SANS PAPERASSE

Merci de votre confiance