Sélectionner une page

Quand on parle de freelance en informatique on pense souvent au digital Nomad. Vous savez, celui qui travaille depuis la Thaïlande 2 jours par semaine.

Cependant, il faut savoir que ce n’est pas toujours le cas. Il existe plusieurs types de freelance.

Le freelance occasionnel

D’abord il y a les freelance qui parallèlement en CDI c’est-à-dire que ces personnes vont être salariées à temps plein. Sur leur temps libre, elles réalisent des projets informatiques avec le statut auto-entrepreneur.

La plupart de ces missions se font grâce à malt où des contacts, et permettent d’arrondir les fins de mois.  Tout ça dans la limite des 70000 € de chiffre d’affaire annuel.

C’est plutôt pas mal comme activité complémentaire. Encore faut-il avoir le temps la motivation pour le faire sur son temps personnel.

Le freelance start-up temps partiel

freelance-remote

De nombreuses start-up n’ont pas les moyens de se payer un freelance à plein-temps elles font donc appel à des freelance un ou deux jours par semaine.

En tant qu’indépendant si vous travaillez pour ces start-up vous pourrez en trouver quelques-unes et jongler entre elles au cours de la semaine afin d’avoir un maximum de revenu, cependant la régularité n’est pas fiable et vous pourriez vite vous retrouver en manque de mission.

Il faut donc avoir un petit matelas de sécurité ou un bon carnet d’adresses si on souhaite se lancer dans cette voie.

Dans la même logique, si votre client accepte le travail à distance vous pouvez très bien travailler dans un pays étranger ou dans une grotte au fin fond du Jura.

Freelance grand compte

freelance-argent

On peut très bien être freelance en informatique comme le sont les salariés, c’est-à-dire avoir un client fixe et travailler pour lui toute l’année

C’est personnellement la voie que j’ai choisi. En effet pour commencer je pense qu’il est préférable de constituer une trésorerie significative. Cela vous permettra de vous protéger en cas de coup dur. Ce genre de missions se fait sans aucune irrégularités et souvent auprès de grands comptes. La demande est extrêmement élevé (presque autant que les CDI).

N’hésitez pas à tâter le terrain en postant une annonce sur les sites spécialisés de freelance vous verrez que votre téléphone sonnera en permanence.

Je pense que c’est la transition idéale entre un CDI et l’indépendance. Vous ne changez pas votre manière de travailler et vous pouvez choisir une mission qui vous correspond au maximum. Le tout en multipliant votre salaire par 2, que demande le peuple ?

Envie de passer freelance ?

De doubler votre salaire, voyager et... être votre propre boss ?

Mettez votre email et cliquez sur le bouton maintenant

Vous recevrez instantanément mon livre

"Les 11 avantages que ne connaissent pas les développeurs en CDI"

Il vous permettra de devenir Freelance

RAPIDEMENT et SANS PAPERASSE

You have Successfully Subscribed!